Que penser de l’encens pour assainir l’air ambiant ?

Sommaire

Pendant longtemps, l'encens était utilisé pour assainir l'air ambiant. Pourtant, les vertus qu'on lui prête ne font pas l'unanimité. Pour certains, c'est un produit nocif qui pollue l'air au lieu de le rafraîchir.

Alors, l'encens, ami ou ennemi de votre intérieur ? Le point dans notre astuce.

Encens : dans quels cas l'utiliser ?

L'encens est utilisé pour purifier l'air, que ce soit des mauvaises odeurs ou des mauvaises vibrations. Il donne même une ambiance un peu mystique ou new-age dans la pièce :

  • Par exemple, si vous ou vos enfants êtes malade en voiture, faire brûler un bâtonnet à l'intérieur est une astuce pour faire disparaître les odeurs de vomi.
  • Dans un autre registre, l'encens est utilisé lors de cérémonies (religion, sorcellerie) :
    • pour faire la chasse aux mauvais esprits,
    • pour faire monter les prières jusqu'au ciel.

Ainsi, à la maison ou dans un cadre plus formel, l'encens a pris ses quartiers. Néanmoins :

  • L'argument commercial, tout comme les croyances populaires, font penser que l'encens pourrait assainir l'air.
  • Malheureusement, c'est loin d'être le cas. Au contraire, le produit est hautement toxique pour la santé.

Dangers liés à l'utilisation d'encens

Produits chimiques contenus dans l'encens

L'encens est à l'origine un produit naturel. On trouve ainsi des arbres à encens. Malheureusement, les produits proposés dans le commerce sont aujourd'hui, le plus souvent, synthétiques ou chimiques.

Ils contiennent des substances nocives pour la santé, notamment (cette liste de substances nocives pour la santé n'est pas exhaustive) :

  • des hydrocarbures, et notamment benzène, classé cancérigène par l'Union Européenne (ils sont impliqués dans les cancers du poumon, de la vessie et de la peau) ;
  • des phtalates :
    • cet élément plastifiant est particulièrement nocif pour la fertilité,
    • chez la femme enceinte, il contrarie également le développement du fœtus et du nouveau-né : on parle de perturbateur endocrinien,
    • il est également cancérigène (ils sont accusés d'être responsables de la survenue de tumeurs du foie et du testicule) ;
  • du formaldéhyde :
    • ce gaz irrite le nez et les voies respiratoires,
    • il est à l'origine de cancers et selon certaines études de leucémie.

Ainsi, il est fortement déconseillé d'abuser de l'encens, surtout en présence de jeunes enfants et de femmes enceintes. Une utilisation, même mensuelle, représente également un risque.

Toxicité de l'encens : absence de réglementation

De nombreuses études ont poussé les consommateurs à devenir méfiants vis à vis de l'encens (Ineris, UFC Que Choisir, etc.) :

  • Pourtant, aujourd'hui, il n'existe toujours pas de réglementation qui permettrait de connaître avec certitude la composition du produit acheté.
  • En attendant, il est préférable d'utiliser d'autres voies pour assainir l'air ambiant.
  • Attention toutefois, les aérosols ou les bougies parfumées sont également sur la sellette :
    • selon un rapport de l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris), même si ces derniers sont moins toxiques que l'encens, ils représentent un danger pour la santé,
    • en effet, ils contiennent eux aussi du formaldéhyde et du benzène, substances cancérigènes.

Ainsi, pour purifier une pièce, il vaut mieux préférer un bon nettoyage, un système d'aération performant et/ou un sachet de lavande !

Pour approfondir le sujet :

  • Pour bien choisir votre système d'aération, découvrez notre site dédié à la ventilation du logement.
  • Si vous désirez fabriquer vous-même votre encens, de manière naturelle, sachez que les écorces des calocèdres peuvent être utilisées. C'est un arbre que vous pouvez planter dans votre jardin.
  • Si, malgré tout, vous décidez d'utiliser des bougies parfumées d'ambiance dans votre logement, choisissez votre produit avec attention. Voici quelques informations sur les bougies de massage.

Ces pros peuvent vous aider