Papier d’Arménie : un bon désodorisant naturel ?

Sommaire

Une maison qui sent bon, c'est agréable. Mais attention aux parfums d'ambiance que vous trouvez en grande surface ! Ils sont souvent bourrés de substances toxiques, parmi lesquelles le benzène et le formaldéhyde, particulièrement nocifs.

Vous cherchez une alternative saine et naturelle pour désodoriser et assainir votre maison ? Essayez le papier d’Arménie !

Écologique et peu onéreux, ce produit constitue une alternative idéale aux parfums de synthèse. Le point dans notre astuce.

Papier d’Arménie : un désodorisant naturel, mais pas seulement

Le papier d'Arménie est extrait du styrax :

  • Cet arbre pousse dans les forêts de l'Extrême-Orient, et en particulier au Laos.
  • On en extrait le benjoin, résine utilisée :
    • en parfumerie, pour donner une note orientale aux fragrances,
    • en tant qu'arôme, notamment dans les cigarettes,
    • en pharmacie, sous forme de teinture.

C'est du benjoin qu'on tire le papier d'Arménie, reconnu depuis l'antiquité pour ses vertus :

  • parfumantes ;
  • antiseptiques ;
  • cicatrisantes ;
  • expectorantes (aidant à cracher en cas de toux).

Différents usages du papier d'Arménie

Utilisations ancestrales du papier d'Arménie

Le baume de benjoin, dont est issu le papier d'Arménie, était auparavant utilisé pour traiter :

  • l’asthme ;
  • la toux ;
  • les enrouements.

Outre ces usages purement sanitaires, le benjoin a également la réputation d'être bon pour le moral :

  • Il aide les personnes tendues à se détendre, comme certains encens.
  • Il permet également :
    • de chasser les énergies négatives,
    • de combattre les idées noires,
    • de relancer l'enthousiasme et la bonne humeur.

Ses utilisations à travers le monde

De par le monde, le papier d'Arménie a de nombreux usages, notamment liés aux coutumes ou à la religion :

  • En Malaisie, il est utilisé pour éloigner les diables pendant la récolte du riz.
  • Les Indiens dédient son parfum à la déesse Shiva.

Papier d'Arménie, écologique ou pas ?

Composition du papier d'Arménie

En soi, le papier d'Arménie pollue moins que les désodorisants industriels :

  • Contrairement aux aérosols, le papier d'Arménie n'utilise pas de gaz propulseurs (CFC), il est donc sans danger pour la couche d’ozone.
  • Le papier buvard qui sert à fabriquer le Papier d'Arménie est certifié par le FSC, organisme international indépendant qui agit pour une gestion forestière responsable au niveau mondial.

Une fabrication écologique

Le mode de fabrication du papier d'Arménie est traditionnel et naturel :

  • Lorsque le styrax atteint 15 cm de diamètre, on l'entaille pour récolter sa résine, le benjoin brut.
  • Le benjoin brut contient environ 25 % d'acide benzoïque, une substance naturelle aux propriétés antiseptiques.
  • Pour ralentir la combustion des lamelles de papier, celles-ci sont passées dans une solution saline naturelle.
  • La teinte acajou du papier d'Arménie provient du bain dans lequel les feuilles s’imbibent de parfum. Il ne contient aucun colorant.
  • Sa production nécessite plusieurs phases :
    • préparation du bain aromatique,
    • salinisation du papier,
    • trempage,
    • passage au four,
    • mise au repos puis conditionnement.

En somme, on peut dire que la fabrication du papier d'Arménie est relativement respectueuse de l'environnement et nécessite moins de substances chimiques toxiques que celle des désodorisants du commerce.

Utilisation du papier d'Arménie : dangereux pour l'environnement ?

Encens et bougies sont régulièrement montrés du doigt, car ils émettent des gaz. Faute de purifier l'air, ils peuvent donc le polluer encore plus. Alors que penser du papier d’Arménie ? En réalité, tout dépend de la provenance des produits que vous acheter :

  • D'une part, la pollution générée par les encens et bougies dépend directement de leur composition :
    • les bougies et les encens industriels incorporent des composés chimiques toxiques (ils doivent surtout être évités chez les femmes enceintes et les jeunes enfants),
    • les bougies et les encens biologiques et naturels sont fabriqués avec des composants naturels qui ne sont pas toxiques, leur combustion ne le sera donc pas non plus.
  • D'autre part, la combustion d'une flamme dégage du CO2, et donc pollue. Or, bien utilisé, le papier d’Arménie se consomme sans flamme.

Comment utiliser le papier d’Arménie ?

Le Papier d’Arménie est présenté sous forme de papier qui se consume :

  • Détachez une lamelle du carnet de papier d'Arménie.
  • Pliez-la en accordéon.
  • Déposez-la dans une coupelle ou un brûleur.
  • Allumez en veillant à ce que la combustion se fasse sans flamme. Au besoin, soufflez légèrement dessus.

Pour approfondir le sujet :

Ces pros peuvent vous aider