Sommaire

En complément ou en remplacement d'une VMC, il est possible d'ajouter dans une pièce un ventilateur extracteur ou un aérateur. Que ce soit pour maintenir la qualité de l'air intérieur ou pour évacuer l'humidité, le ventilateur extracteur assure une aération modulable pour davantage de salubrité et de confort : extraction de fumées ou d'odeurs de cuisine, de l'humidité résiduelle ou du radon émis par le sol et les roches, évacuation de la chaleur...

Utilité d'un ventilateur extracteur

C'est tout d'abord dans le tertiaire que les extracteurs d'air ont été requis. Fumées et vapeurs industrielles, chaleur dégagée par les machines, humidité des bains, affluence du public... Tout ce qui corrompt l'air d'un local réclame d'abord que cet air vicié soit évacué avant de pouvoir le remplacer par de l'air propre, frais et sain.

Dans les locaux de bureaux et le résidentiel, là où la puissance d'un extracteur industriel n'est pas requise et où ses nuisances n'ont pas leur place (manque d'esthétique, encombrement, bruit), on a privilégié la VMC, bien plus discrète. Alors que la VMC nécessite une pose centralisée à étudier dès la construction ou la rénovation afin de placer les bouches, positionner le caisson et les gaines, il est presque toujours possible de poser un ventilateur extracteur.

Si son rôle est toujours le même (extraire de l'air vicié), ses applications sont multiples : extraire l'air chaud (cuisines, locaux techniques, ateliers...), extraire fumées et odeurs (cuisines, locaux de production, sanitaires...), évacuer l'humidité (salles d'eau et de bain, cuisines, buanderies...), extraire vers des pièces de service ou l'extérieur le gaz carbonique et la vapeur d'eau émis par la respiration dans les pièces principales, provoquer la dépression requise pour faire entrer de l'air sain dans tous les locaux résidentiels et tertiaires.

Lire l'article Ooreka

Choisir un ventilateur extracteur

Le choix d'un ventilateur extracteur va se faire tout d'abord selon ses performances et son esthétique puis son confort d'utilisation et enfin sa facilité d'installation.

Les performances

Les performances se mesurent par rapport au débit d'air exprimé en mètres cubes par heure (m³/h). Selon les objectifs de débits nominaux fixés par les articles 3 et 4 de l’arrêté du 24 mars 1982, l'aération hygiénique doit être adaptée à la surface du logement et au nombre d'occupants moyen qui découle de cette surface.

  • T1 : 50 m³/h.
  • T2 : 60 m³/h.
  • T3 : 80 m³/h.
  • T4 et plus : 105 m³/h.

L'esthétique

Son esthétique peut être recherchée avec un design étudié, avec des décors amovibles et interchangeables, ou basique voire inexistante pour des ventilateurs extracteurs intégrés dans la gaine d'extraction.

Le confort

Le confort d'utilisation dépend d'abord du bruit émis par la ventilation car certains sont particulièrement silencieux et d'autres plutôt bruyants. Le niveau sonore s'exprime de décibels (db). D'autre part, des dispositifs permettent des fonctions intéressantes à étudier selon l'usage et la localisation : hygrostat, détecteur de présence pour mise en route et arrêt automatiques, vitesses multiples et/ou variables, temporisation, programmation...

La facilité d'installation

La facilité d'installation va surtout dépendre des possibilités de raccordement électrique (indice de protection notamment) ainsi que des types de pose possibles (au mur et/ou au plafond).

Lire l'article Ooreka

Poser un ventilateur extracteur

Le ventilateur extracteur d'air se pose généralement en applique sur un mur que la gaine qui le prolonge traverse jusqu'à l'extérieur ou dans une pièce de service. Il existe également des ventilateurs extracteurs invisibles totalement intégrés dans la gaine d'extraction. À l'intérieur de son corps, un ventilateur à moteur électrique est chargé d'évacuer l'air vicié dans la gaine d'extraction qui le canalise jusqu'à une sortie murale extérieure au local (façade extérieure ou pièce de service).

Outre les extracteurs invisibles, il existe des ventilateurs extracteurs à façade intérieure extra-plate et très design afin de pouvoir s'accorder ou se fondre dans le décor de quasiment tous les intérieurs. En général, la motorisation électrique du ventilateur extracteur s'alimente sur courant secteur (220/240 V) et il est possible de commander la mise en route et la vitesse d'extraction par un variateur mural ou à télécommande. Des ventilateurs extracteurs sont équipés d'automatisme (temporisation, programmation, détection d'humidité et/ou de présence...) et certains fonctionnent en 12 V pour pouvoir être placés partout.

La gaine souple ou rigide dans laquelle le ventilateur extracteur s'insère est généralement du diamètre habituel en VMC (100, 120 ou 125 mm), mais quelques-uns existent aussi en 80 mm.

Lire l'article Ooreka

Achat et prix d'un ventilateur extracteur

L'achat d'un ventilateur extracteur se fait aussi bien en magasin de bricolage que chez un distributeur de matériel électrique ou de plomberie-sanitaire, mais de nombreux sites Internet proposent un choix beaucoup plus large.

À moins de 20 , on trouve des ventilateurs extracteurs de petite puissance (< 70 m³/h) à une seule vitesse qui peuvent assurer une extraction ponctuelle à commander manuellement. C'est autour de 100 € qu'on trouve le plus grand choix aussi bien dans l'esthétique du ventilateur extracteur que dans les fonctions proposées (vitesses, détecteur de présence, télécommande, programmation...).

Prix VMC

Article

Lire l'article Ooreka
VMC

VMC : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, l'installation et l'entretien
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Pourquoi ventiler ?

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider