VMC hygroréglable basse consommation

Sommaire

La ventilation mécanique contrôlée répond aux besoins d'aération suffisante et permanente des logements indispensable à l'hygiène et à la qualité de l'air. La VMC hygroréglable simple flux se régule au taux d'humidité de l'air ambiant la vitesse de rotation du ventilateur afin d'adapter son fonctionnement aux besoins réels. Nouvelle amélioration, la VMC hygroréglable basse consommation réduit les pertes en énergie thermique et diminue davantage la consommation électrique.

Principe de la VMC simple flux hygroréglable basse consommation

La VMC assure la ventilation suffisante et permanente que réclament la qualité de l'air intérieur, les bases de l'hygiène et les normes sanitaires des constructions actuelles. La pose d'une VMC est obligatoire dans la construction afin d'évacuer l'air vicié par la respiration humaine, l'humidité, les fumées, vapeurs, COV (composés organiques volatils) et que l'aération puisse le remplacer par un air extérieur sain et neuf.

Depuis son apparition, la VMC n'a cessé d'évoluer. Simple flux fixe à la base (uniquement l'aspiration de l'air vicié), elle est passée en autoréglable puis hygroréglable, afin de moduler sa puissance au taux de l'humidité à évacuer l'humidité. La déclinaison de double flux n'est apparue qu'ensuite, pour rendre cette VMC capable également de récupérer une partie des calories de l'air à extraire.

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Fonctionnement de la VMC hygroréglable basse consommation

Le fonctionnement de la VMC simple flux hygroréglable se base sur la nature et les capacités de chacun des composants reliés par gaine à un caisson de VMC fonctionnant à la demande par des bouches d'extraction (murales ou en toiture) hygroréglables faisant varier le débit d'air sortant en fonction de l'humidité intérieure, et des entrées d'air (grilles de fenêtres, bouches d'aération...). Elles peuvent être autoréglables dans le cas de la VMC simple flux Hygro A où le débit d'air entrant se module automatiquement en fonction de la dépression créée par le moteur de la VMC, ou hygroréglables pour la VMC simple flux Hygro B où chaque entrée d'air module le débit d'air entrant en fonction de l'hygrométrie perçue.

Lire l'article Ooreka

Avantages de la VMC simple flux hygroréglable basse consommation 

Les systèmes de VMC basse consommation, appelés également VMC microwatt, sont la plupart du temps des VMC simple flux Hygro B dont le moteur a été optimisé afin de consommer beaucoup moins d'énergie. Alors que les caissons d'extraction et les extracteurs classiques consomment environ 45 W, les VMC basse consommation permettent de descendre jusqu'en dessous de 15 W (voire 7 et 5 W pour les VMC très basse consommation).

Même si une différence de 30 W de consommation électrique peut apparaître comme modérée, cette différence de consommation sur un système fonctionnant toute l'année permet une économie d'énergie d'au moins 260 kWh/an, soit une économie de 30 € minimum par an en moyenne (durée d'amortissement de 5 ans environ). Elle permet également une réduction des consommations en énergie primaire du bâtiment (Cep), ce qui réduit le niveau d'isolation thermique à appliquer pour entrer dans les critères du BBC.

De par leur faible consommation d'énergie, et leur prix plus abordable, les VMC Hygro B simple flux basse consommation (microwatt) sont les systèmes les plus fréquemment utilisés en construction neuve et en rénovation énergétique de maisons individuelles.

Pose et entretien de la VMC hygroréglable basse consommation

La pose tout comme l'entretien sont simples, à condition d'avoir prévu les réservations suffisantes au passage des gaines de ventilation et les alimentations électriques requises. Tout installateur de VMC est à même de poser et tout bricoleur un peu expérimenté d'entretenir (nettoyage, contrôles) une VMC hygroréglable.

La pose

Il est conseillé d'installer le caisson de VMC dans les combles en s'assurant de l'isolation phonique (transmissions des vibrations) qui rendra son fonctionnement le plus silencieux possible. Le raccordement électrique de la motorisation est conseillé sur disjoncteur dédié ce qui permet d'y ajouter à tout moment un variateur ou une horloge de programmation.

Les gaines doivent être isolées thermiquement afin de limiter l'apparition de condensation dont l'eau résiduelle pourrait freiner voire stopper la circulation du flux d'air.

Conformément au DTU applicable (DTU 68.3), le diamètre de la sortie en toiture doit être au moins égal au diamètre de la sortie sur le caisson. Le diamètre courant d'une sortie de toit est de 160 mm, alors que les anciens caissons avaient une sortie généralement en diamètre 125 mm. En cas de remplacement du caisson de VMC, cette particularité doit être étudiée.

L'entretien

L'entretien de la VMC hygroréglable est simple puisqu'il se résume à un nettoyage des entrées d'air. Toutefois des tests de bon fonctionnement peuvent être aisément réalisés.

La ventilation peut être testée à l'aide d'une feuille de papier type essuie-tout ou papier toilette que l'on place devant une bouche de ventilation. Si la VMC fonctionne, la feuille doit rester collée à la bouche mais ne pas y être aspirée. La même opération peut également être effectuée sur une entrée d'air depuis laquelle la feuille doit alors être repoussée.

La régulation hygroréglable peut être évaluée à l'aide d'un sèche-cheveux dont le souffle va assécher l'air dans la bouche. Si la bouche fonctionne correctement dans son hygrorégulation, elle se fermera au maximum pour se rouvrir par la suite.

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Prix d'une VMC hygroréglable basse consommation

Lorsque l'on fait construire une maison, la VMC étant une obligation, elle doit toujours faire partie du devis initial. La différence de prix entre une VMC classique et une VMC hygroréglable basse consommation n'étant que d'une centaine d'euros, il semble indispensable d'imposer ce type de VMC au constructeur si celui-ci ne l'a pas déjà intégré.

Une VMC simple flux hygroréglable basse consommation s'achète entre 250 et 500  environ, en fonction du nombre de bouches d'extraction et d'entrées d'air et de leur technicité (pilotage mécanique ou électronique, détecteur de présence, etc.). Il faut compter un peu plus cher pour une VMC simple flux hygroréglable à très basse consommation : de 350 à 700 € environ selon le dimensionnement du logement.

Prix VMC

Article

Lire l'article Ooreka
VMC

VMC : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, l'installation et l'entretien
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Budget

Sommaire

Le coût de la VMC

Prix VMC

Le coût de fonctionnement

VMC hygroréglable basse consommation