Sommaire

  • Ventilateur tubulaire : définition et fonctionnement
  • Ventilateur tubulaire : types et caractéristiques
  • Ventilateur tubulaire : prix et distribution

Un ventilateur tubulaire permet, dans le cas de non-installation de ventilation mécanique centralisée (VMC), d’améliorer le renouvellement du flux d’air et d’évacuer en partie l’humidité et l’air pollué des sanitaires de l’habitat.

Ventilateur tubulaire : définition et fonctionnement

Un ventilateur tubulaire, appelé aussi extracteur d’air, est utile pour évacuer l’air humide ou les odeurs dans des pièces dépourvues de renouvellement d’air naturel (fenêtre) telles que les toilettes et la salle de bains. Son installation permet le traitement de l’air (freine le développement de moisissures) et de préserver les peintures, les bois et autres matériaux sensibles à l’humidité.

Un ventilateur tubulaire a un moteur (rotor/stator) qui fonctionne à l’électricité et qui entraîne une hélice, il est relié à un tuyau d’évacuation de diamètre variable contrairement à un ventilateur mural relié directement à l’extérieur.

 

Ventilateur tubulaire : types et caractéristiques

Les ventilateurs tubulaires peuvent être :

  • Intermittents, communs, ils fonctionnent manuellement ou en toute autonomie (installation sanitaire et cuisine) ;
  • Permanents, ils fonctionnent en continu (installation dans une pièce humide type cave) ;
  • Intercalés, ils s’installent entre deux gaines (seule la bouche d’extraction est visible dans l’habitat).

Les ventilateurs tubulaires disposent de plusieurs caractéristiques :

  • Le débit d'air détermine la quantité d’air renouvelée, s’exprime en mètre cube par heure (m³/h), proportionnel à la surface de la pièce à traiter ;
  • La consommation électrique, bien que minime (environ 15 watts) ;
  • Le niveau sonore car selon l’isolation et l’emplacement du sanitaire, le bruit de fonctionnement peut représenter une gêne (environ 25/30 dB ; mode silencieux optionnel) ;
  • Une protection contre la surchauffe ;
  • Un indice de protection (classement IP), relatif à l’installation ;
  • Sa mise en route est reliée soit à un interrupteur (indépendant ou allumage lumière), soit à un système infrarouge (enclenchement de l’extraction d’air en cas de présence de personne dans la pièce) ou à un détecteur d’humidité (hygrostat) ;
  • La présence d’un clapet anti-retour évite les courants d’air froid ;
  • Les possibilités de réglage assurent une évacuation complète de l’humidité et de l’air pollué (temporisation, timer).

Ventilateur tubulaire : débit d’air

Les ventilateurs tubulaires se dimensionnent selon le volume d’air à traiter dans la pièce où ils sont installés :

  • 100 m³/h pour les surfaces d’environ 7 m² soit 17,5 m³ ;
  • 180 m³/h pour les surfaces d’environ 10 m² soit 25 m³ ;
  • 250 m³/h pour les surfaces de plus de 10 m² soit 25 m³.

Ventilateur tubulaire : prix et distribution

Les ventilateurs tubulaires sont distribués par :

  • Les magasins de bricolage professionnels et grand public ;
  • Les magasins spécialisés en traitement de l’air ;
  • Les chauffagistes ;
  • Sur Internet.

L’offre de prix des ventilateurs tubulaires commence à environ :

  • 25 €, débit de 110 m3/h et de ø 10 cm, interrupteur ;
  • 35 €, débit de 180 m3/h et de ø 12,5 cm, interrupteur ;
  • 50 €, débit de 250 m3/h et de ø 15 cm, interrupteur ;
  • 100 €, débit de 100 m3/h et de ø 15 cm, hygrostat.

VMC : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, l'installation et l'entretien
Télécharger mon guide
VMC

Aussi dans la rubrique :

Pourquoi ventiler ?

Sommaire