Comment diagnostiquer la qualité de son air intérieur ?

Sommaire

  • Pourquoi diagnostiquer la qualité de son air intérieur ? 
  • Comment diagnostiquer la qualité de son air intérieur ? 

L'air intérieur est deux à cinq fois plus pollué que l'air extérieur, mettant notre santé en danger ! Mais comment en évaluer la qualité ? Ou à qui s'adresser pour le faire ? Ooreka vous guide dans votre démarche pour diagnostiquer la qualité de votre air intérieur.

Pourquoi diagnostiquer la qualité de son air intérieur ? 

L’air intérieur est de plus en plus pollué, avec des conséquences néfastes sur notre santé à plus ou moins long terme. Les types de pollution sont très divers. On distingue :

  • les polluants biologiques provenant des insectes, des acariens et des plantes ;
  • les polluants chimiques, liés par exemple aux composés organiques volatils (COV) ou semi-volatils (COSV) dégagés par de nombreux matériaux comme les peintures, les produits de nettoyage, les bois traités, etc. Entre aussi dans cette catégorie le monoxyde de carbone (CO) libéré par certains appareils de chauffage ou de production d'eau chaude. Figurent enfin le plomb et les phtalates contenus dans le plastique ;
  • les autres polluants : les particules fines avec les fumées, les poussières, la suie, les moisissures, etc.

 

Comment diagnostiquer la qualité de son air intérieur ? 

Avant de décider comment dépolluer votre logement, encore faut-il connaître les agents responsables. Plusieurs solutions s'offrent à vous.

Les kits d'analyse

Il existe de nombreux kits d'analyse disponibles sur Internet. Vous effectuez l'analyse vous-même en suivant le mode d'emploi, par exemple en plaçant des badges dans un endroit stratégique de la pièce pendant plusieurs jours. Puis vous renvoyez le kit au laboratoire, qui vous adressera quelques jours plus tard le résultat des analyses. Certains y ajoutent même des conseils pour améliorer la qualité de votre air intérieur. Mais attention, certains seuils sont fixés arbitrairement et ne correspondent pas à ceux conseillés par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES). N'hésitez donc pas à consulter ces derniers.

Comptez à partir de 50 € pour un kit d'analyse.

Les objets connectés

Nombreux sont également les capteurs domotiques destinés à diagnostiquer la qualité de l'air intérieur. Certains analysent les données en temps réel et vous alertent en cas de pollution, d'autres compilent les données consultables depuis votre smartphone. Aucun conseil ne vous sera cependant donné pour remédier au problème.

Quant au prix de ces objets, il est compris entre 100 € et 300 €.

Les experts

Vous pouvez également vous adresser à un expert, tel un conseiller environnemental, en vous tournant vers des sociétés d'expertise ou en vous adressant à l'Association interprofessionnelle de l'air intérieur (AFIA), qui vous donnera le nom de spécialistes qualifiés.

Un professionnel se rendra à votre domicile et réalisera des mesures de la qualité de l'air, avant de vous remettre un rapport détaillé et de vous conseiller les meilleures solutions pour dépolluer votre intérieur.

Avec l'intervention d'un expert, le budget grimpe en conséquence : comptez entre 400 € et 600 €.

VMC : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat, l'installation et l'entretien
Télécharger mon guide
VMC

Aussi dans la rubrique :

Pourquoi ventiler ?

Sommaire